Skip to page Content.

Lucien Nouis

Associate Professor of French

Ph.D., Princeton

Office Address: 

13 University Pl, Rm. 618 New York, NY 10003

Bio:

À la fois dans le contexte du XVIIIe siècle et dans la conscience vive d’une certaine angoisse caractéristique de notre présent quant aux nouvelles économies gouvernant l’exposition des savoirs – profusion de l’information, vertige de l’accumulation des livres, infini du déroulement numérique de nos écrans, avec tous les problèmes de navigation et d’orientation dans la pensée que cela suppose – je me suis intéressé aux imaginaires du livre unique, du livre-bibliothèque résumant tous les autres. J’ai en particulier tenté de saisir les enjeux politiques et philosophiques de l’appel, si souvent répété par les Lumières, à détacher les bonnes idées des mauvaises, à effacer autant qu’à inscrire, à séparer le marbre de la boue, les charbons ardents des cendres froides, le bon grain de l’ivraie (autant de métaphorisations elles-mêmes à déplier). Toujours au point de rencontre de la littérature et du politique, je m’intéresse maintenant à la question de l’hospitalité et de ses écritures dans le moment révolutionnaire. L’hospitalité, souvent interstitielle, de contrebande, doit-elle devenir loi, doit-elle être régulée par des mesures positives dont on soupçonne qu’elles visent en partie à empêcher ses débordements potentiels, ou est-elle précisément cet au-delà de la loi dont aucune pensée de la justice ne peut faire l’économie, et qui est donc toujours destiné à venir déranger la politique politicienne ? Du projet de ville-refuge imaginé par Bernardin de Saint-Pierre aux productions théâtrales révolutionnaires mettant en scène « l’hospitalité des sans-culottes », de l’accueil mortifère des châteaux des romans noirs aux récits d’émigration, je poursuis ces jours-ci un travail qui, encore une fois, n’est pas sans rapports avec le contemporain.


Booksnouis_infini.png

De l’infini des bibliothèques au livre unique. L’archive épurée au XVIIIe siècle, Paris, Classiques Garnier, collection « L’Europe des Lumières » dirigée par Michel Delon et Jacques Berchtold, 2013.

Recent Articles


« De l’hospitalité inconditionnelle à la xénélasie spartiate : Jean-Jacques Rousseau et la fermeture des frontières », Migrations-Translations, Maroussia Ahmed, Corinne Alexandre-Garner, Julian Toma et Nicholas Serruys (eds), Paris, Presses Universitaires de Paris-Ouest, collection « Chemins Croisés» dirigée par Corinne Alexandre-Garner, 2013.

« L’Encyclopédie et le nom d’auteur », Romanic Review, New York, volume 103, 3-4, September 2012, p. 331-345.

« La Lettre à d’Alembert, ou l’inscription européenne du républicanisme », Lumen, Canadian Society for Eighteenth-Century Studies / Société canadienne d’étude du dix-huitième siècle, volume 30, 2011, P. 99-112.

« L’Emploi du temps: Diderot et Rousseau lecteurs de Sénèque », French Studies, Oxford, Volume 64, Number 2, April 2010, p. 150-163.

« Diderot et son frère », Diderot Studies XXXI, Genève, Droz, 2009, p. 57-70.

« Compelle intrare : Michel Foucault et l’hérésie à l’âge classique », PFSCL XXXIV, 67, 2007, p. 333-344.

Book reviews

Métamorphoses du roman français. Avatars d’un genre dévorateur” Leuven: Peeters Publishers, 2010, in Eighteenth-Century Fiction (Spring 2012)

Diderot, Rousseau et Sénèque : un dialogue à trois voix", French Studies (Forthcoming)  
Updated on 03/15/2016